CORPODERM





3 question à Hélène Garnero, Make-up Artist


Hélène GARNERO, Make-up Artist

Hélène GARNERO

Make-up Artist

Hélène, vous enseignez les différentes techniques de maquillage depuis plus de trois ans à la SLA Academy de Paris. Aujourd’hui, nous allons parler du airbrush. Pouvez-vous nous expliquer de quoi il s’agit et quelles réalisations sont possibles avec cette technique ?

Hélène GARNERO : L’airbrush est une technique de maquillage qui consiste à propulser sur la peau des pigments de couleurs liquides grâce à un pistolet.

La brume ultra fine produite par la pulvérisation vient se poser délicatement recouvrant toutes les imperfections pour un résultat lisse et uniforme.

Cette technique se démocratise de plus en plus, notamment chez les professionnels de la photographie, du cinéma et de la télévision car elle offre un large éventail de possibilités : effets spéciaux (FX), face ou body painting, maquillage de mode, etc. Avec cet appareil, on peut quasiment dire que « tout est possible » : du très naturel à l’ultra sophistiqué !

 

L’airbrush semble donc être une technique qui offre des possibilités infinies, ainsi qu’une résistance et une tenue incroyables sur la peau. Quelles sont ses spécificités ?

H.G. : Effectivement, l’application par airbrush n’est aucunement comparable avec celle aux pinceaux et à l’éponge en termes de réalisations, de tenue et de résistance.

Le maquillage ne bouge pas pendant 8 heures et on peut pousser encore plus loin en rajoutant une substance waterproof. Grâce à l’application par pulvérisation, le séchage est très rapide. On peut superposer les matières ; celles-ci ne se mélangent pas et le modèle ne ressent pas l’accumulation de maquillage. C’est un véritable gain de temps pour les professionnels.

 

Hélène, une dernière question. Est-il indispensable de suivre une formation pour utiliser l’airbrush ? Quels conseils donneriez-vous aux esthéticiennes qui souhaiteraient tester cette technique ?

H.G. : Une initiation est préférable. Cependant, une formation approfondie n’est pas nécessaire, d’autant plus pour les professionnels ayant déjà des bases solides en maquillage. La petite complexité de l’appareil est la gestion de la pression, un peu délicate à maitriser au début. Si vous contrôlez mal la pression, notamment au niveau de certaines zones du corps, comme le contour de l’oeil, cela peut s’avérer risqué pour le modèle. Une initiation à l’entretien de l’appareil peut également être intéressante, celui-ci demandant un nettoyage quotidien et méticuleux.

 

Mon conseil :

Lancez-vous ! Tout est une question de pratique. Une fois que vous avez le coup de main, l’airbrush offre des possibilités nouvelles. Il n’y a pas de secrets, plus vous pratiquez, plus vous poussez votre créativité et plus vos réalisations sont réussies et sophistiquées. Et puis vous ne dites pas adieu à vos pinceaux pour autant !

 

Par Laura MARGIS



Le 09/06/2016


Se connecter



login :
password :
 
   Se souvenir de moi
 
Mot de passe oublié