Passage bleu_Maison de Beaute





Chaque collection est l’expression d’un univers olfactif, sensoriel et visuel


Fabrice Said et son épouse Elisabeth Arnaud, co-fondateurs de la marque

Nuit à pondichéry, Moana ou encore Eté à Syracuse… Des intitulés qui invitent au voyage et reflètent à merveille l’univers enchanteur de Baïja. La marque propose depuis 2012, des collections de soins de la peau et des compositions parfumées aux univers olfactifs exclusifs et aux ingrédients naturels singuliers pour faire des naître des sensations, raconter une histoire et transporter la cliente. L’année à venir sera riche en actualité pour la marque qui prévoit une fois encore de dévoiler un univers inspirant. Entretien avec Fabrice SAID, Co-fondateur de Baïja.


Fabrice, pouvez-vous nous raconter la genèse de BaÏja ?

Fabrice Said : Baïja a été créée en 2003 par mes parents, elle proposait des accessoires autour du bain, des savons, des ser­viettes etc. Lorsque mes parents ont arrêté, nous avons décidé avec Elisabeth, mon épouse, de reprendre la marque car nous avions un projet « plus cosmétique » à proposer. Notre volonté était d’en bousculer les codes en créant des soins naturels et sensoriels à l’identité différenciante et fabriqués en France. Nous savions exactement la marque que nous souhaitions créer. Il nous a fallu une année pour élaborer nos formules, trouver les meilleurs laboratoires partenaires, concevoir nos parfums et enfin dessiner l’univers visuel de Baïja. C’est fin 2012 que notre projet a vu le jour.

 

L’univers de Baïja inspire la détente et le voyage. Pou­vez-vous nous présenter l’esprit de la marque ?

F.S. : Baïja c’est d’abord l’émotion, à travers nos visuels, nos fragrances ou encore nos textures. Ainsi, nous avons créé huit gammes de soins corps et une gamme visage. Chacune se décline comme une collection et chaque collection est l’expression d’un univers olfactif, sensoriel et visuel. Il s’agit de raconter une histoire et emporter dans un univers bien précis la cliente.

Baïja c’est aussi une charte de fabrication stricte. Nous appliquons le principe de précaution et 96% d’ingrédients d’origine naturelle sont présents dans nos produits. Ce sont les lignes directrices que nous nous sommes fixées pour élaborer des cosmétiques efficaces et de grande qua­lité garant d’une offre fidélisante.

 

Avec un concept aussi travaillé, quelle cible avez-vous sélectionnée ?

F.S. : Notre marque s’adresse principalement aux Spa, instituts, boutiques bien être, parfumeries sélectives et concept stores. Tous les produits existent en formats re­vente et cabine.

Nous ne prônons pas la politique de l’implantation sauvage et opportuniste. Baïja restera une marque confidentielle, nous choisissons nos distributeurs et revendeurs en fonc­tion de leur passion pour la marque, leur compréhension du concept et leur envie de faire vivre à leurs clients une expérience unique.

 

Chaque collection est l’expression d’un univers olfactif, sensoriel et visuel

On n’imagine pas cet univers sans des ingrédients et des procédés naturels. Comment avez-vous élaboré votre charte de qualité et pourquoi ?

F.S. : Derrière notre marque, il y a avant tout de l’humain. Des fondateurs entourés d’une équipe passionnée et de clients passionnés. Notre charte est née de ces énergies, elles sont l’âme de Baïja, elles sont le reflet de notre sincé­rité et de notre volonté de bien faire.

Ainsi nous veillons à utiliser des ingrédients naturels chaque fois que cela est au service du produit, c’est pour­quoi nos cosmétiques contiennent au minimum 96% d’in­grédients d’origine naturelle. De même, qu’il est totalement inconcevable pour nous de tester nos produits sur les ani­maux, il nous est apparu comme évident de fabriquer en France nos cosmétiques et de s’appuyer sur un savoir-faire national exceptionnel et reconnu tout en réduisant l’em­preinte carbone.

 

Comment sont constituées les gammes proposées ? Quelles sont les dernières nouveautés ?

F.S. : Chaque gamme est une collection et chaque collec­tion est un univers visuel et olfactif … Chacune d’entre elles contient un gommage, une crème, une huile de massage et d’hydratation, un savon liquide, gel douche, une brume corps et des senteurs maison. Le tout dans des formats différents et adaptés à chaque utilisation et besoin.

Nous avons lancé une nouvelle collection que nous avons baptisée So Loucura, clin d’oeil au Brésil. Ce nom signifie « C’est La Folie ! » en portugais et la composition parfumée est le cédrat et passion. Un parfum frais, sucré et surtout addictif.

Nous avons aussi sorti des Brumes corps (sans alcool) dans chacune de nos collections, idéales pour se rafraîchir, elles le seront tout autant pour parfaire un soin cabine… Autre lancement tout récent, la collection French Pompon est une ode à la sensualité qui associe rose et litchi pour évo­quer les mythiques cabarets parisiens.

 

Côté stratégie, quelles sont les grandes évolutions pré­vues ?

F.S. : Nous travaillons depuis le mois de mai sur la refonte de notre site internet vitrine. A cet effet une jeune Direc­trice Artistique a rejoint l’équipe. Le nouveau site sera présenté et opérationnel mi-janvier 2017 et sera l’occasion pour Baïja de montrer une fois de plus son caractère sin­gulier. Il nous fallait un nouvel écrin pour mettre en avant toutes les nouveautés prévues sur 2017 et relayer les dif­férents partenariats sur lesquels nous travaillons actuelle­ment avec de très jolies marques.

Nous pouvons assurément dire que l’année à venir sera une année très riche en événements pour Baïja. Toute l’équipe est mobilisée autour de ces nouveaux projets qui ont pour seul objectif de surprendre nos clients encore et encore…

 

Comment s’organise la distribution ?

F.S. : En France, la distribution est prise en charge par des commerciaux qui sont répartis à travers les différentes ré­gions et départements. Cependant, il reste des départe­ments et régions non couverts et pour lesquels nous re­cherchons des agents commerciaux.

A l’étranger, nous cherchons des distributeurs prêts à re­layer l’esprit de la marque. Actuellement, nous sommes distribués en Belgique, Hollande, Luxembourg, Suisse, Autriche, Allemagne, Taïwan et en Corée du Sud. Nous sommes sur le point de finaliser des accords avec les Emi­rats Arabes Unis et l’Inde ! Nous avons une grande volonté de continuer notre développement à l’international.

 

Quels sont vos prochains projets et objectifs de dévelop­pement ou distribution ?

F.S. : 2017 sera une année très riche en nouveaux projets. De nouvelles collections verront le jour dès le début de l’année avec la volonté permanente de surprendre nos clients.

Nous préparons des partenariats avec de très belles marques de joaillerie et prêt à porter notamment. Ces pro­jets sont extrêmement motivants et passionnant à porter et nous avons hâte de vous les dévoiler mais pour le moment c’est encore un secret !

 

Par Julie PALMERO



Le 23/11/2016


Se connecter



login :
password :
 
   Se souvenir de moi
 
Mot de passe oublié