CORPODERM





Il ne faut pas compter son temps, être souriante, ouverte et accueillante


Il ne faut pas compter son temps, être souriante, ouverte et accueillante

Dans son centre Chrys Beauté situé en centre-ville d’Arras (62), Ghislaine Roger propose soins du corps, du visage, des pieds et des mains, amincissement maquillage et cils et épilation mais aussi un espace Spa. Un lieu de beauté qui n’a eu de cesse d’évoluer depuis sa création.

 

Ghislaine, quel est votre parcours professionnel ?

Ghislaine Roger : Après un début de carrière en tant qu’éducatrice, j’ai voulu me lancer dans le commerce mais je ne voulais pas être statique. Avec ce métier, je m’occupe des autres, j’amène du bonheur. J’ai fait une formation professionnelle sur an et je me suis engagée pour la reprise d’un institut. J’étais seule pour gérer un local de 70m2 et 3 cabines en 1983. Au bout de quelques mois, j’ai pu embaucher quelqu’un à mi-temps puis à temps plein. J’ai ensuite accueilli une apprentie et ainsi de suite jusqu’à former aujourd’hui une équipe de 6 employés qui exerce dans un local de 300 m2.

 

Vous avez choisi la marque Phytomer avec laquelle vous travaillez depuis 20 ans. Pourquoi ce choix et qu’appréciez-vous chez cette marque ?

G.R. : Lorsque j’étais présidente de l’UNIB (Union Nationale des Instituts de Beauté), j’ai rencontré Jean Gedoin, le créateur de Phytomer. Je cherchais une marque marine et j’ai été séduite par l’univers proposé. J’y suis restée fidèle car c’est une société très professionnelle et dynamique. J’apprécie la qualité des produits français à bon rapport qualité/prix et le respect de l’écologie dans la fabrication. L’accompagnement de la marque passe par une bonne formation. Au niveau commercial, j’ai toujours apprécié l’écoute et la réactivité de l’équipe face à mes remarques.

 

Comment se porte le retail dans votre institut ?

G.R. : J’en ai fait mon chef de bataille. Dès l’embauche de mes salariés, je les forme à la vente. C’est nécessaire pour que l’institut soit rentable. Je remets aussi des produits à mon personnel pour qu’elles les connaissent et je les incite à en apprendre la composition. Mon panier moyen se situe à 35 € environ et la vente produit constitue 40% du chiffre d’affaires.

 

Quels moyens employez-vous pour séduire et conquérir de nouveaux clients et fidélisez ce que vous avez ?

G.R. : J’ai mis en place une offre deux produits achetés un petit soin offert. Cela m’a permis de relancer la fréquentation en cabine. J’ai un système de carte de fidélité qui donne droit à des bons d’achats. Je fais aussi de la publicité sur divers supports, du mailing et des offres par sms.

 

Pour conclure, quels conseils donneriez-vous à une esthéticienne qui souhaite créer son institut ?

G.R. : Je pense qu’il vaut mieux faire une reprise vu le nombre de créations qu’il y a eu ces dernières années. Cela permet de démarrer plus vite, il y a déjà une clientèle. Avec un métier aussi prenant, il faut pouvoir gagner sa vie. Pour cela, il faut sans cesse se former aux nouvelles techniques, protocoles, technologies et aussi en gestion ! Il ne faut pas compter son temps, être souriante, ouverte et accueillante pour réussir.

 

Par Julie PALMERO



Le 01/12/2016


Se connecter



login :
password :
 
   Se souvenir de moi
 
Mot de passe oublié