CORPODERM





Se mettre à son compte en tant qu'esthéticienne à domicile


 

se mettre à son compte en tant qu'esthéticienne à domicileDe plus en plus nombreuses à vouloir vous lancer à votre compte en proposant vos services au domicile des clients, vous devez bien considérer tout ce qu’implique de se préparer à un tel projet. De nombreux avantages à la clef mais aussi des inconvénients et des choix à faire pour que ce soit une réussite.


Etre à son compte en exerçant en tant qu’esthéticienne à domicile est synonyme de liberté puisque vous gérez vos horaires et jours de travail et vous n’avez pas de local à gérer. Exercer à domicile permet de tisser une relation privilégiée avec votre clientèle. Vous pourrez aussi faire des partenariats avec des agences événementielles pour des mariages ou des évènements. Avec de tels avantages, vous êtes forcément tentées mais vous devez savoir certaines choses avant de sauter le pas.
Vous allez exercer une activité artisanale qui peut être couplée avec une activité commerciale. Vous n’avez pas l’obligation de demander une carte artisan ambulant lorsque vous exercez dans la ville de votre domicile, mais si ce n’est pas le cas vous devez obligatoirement demander la carte d’artisan ambulant à la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA). Elle est délivrée en 1 mois et elle doit être renouvelée tous les 4 ans.
Un stage de préparation à l’installation est obligatoire sauf si : vous avez déjà eu une formation au moins égale à la durée que ce stage en gestion, si vous avez exercé pendant 3 ans au moins une profession demandant des connaissances au moins équivalentes à celle du stage. Ce stage se fait auprès de la CMA pour une durée de 30h et permet d’acquérir les clés fiscales, juridiques, comptables et sociales du fonctionnement d’une activité artisanale. Son coût : entre 200 et 300€ selon la CMA dont vous dépendez.
Pour vous lancer vous devez aussi souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle afin de vous prémunir. Retrouvez notre article consacré à la RC Pro : pour en savoir plus

Mettre à son compte en tant qu'esthéticienne à domicile

Quels diplômes ?

Il faut être au minimum titulaire du CAP esthéticienne au bien d’un BEP esthéticienne, d’un diplôme d’esthéticienne homologué ou enregistré au répertoire national des certifications pro, avoir travaillé comme dirigeant, travailleur indépendant ou salarié pendant 3 ans en tant qu’esthéticienne. Michelle Lamoureux, co-présidente CNAIB-Spa souligne: « la principale dérive c’est l’exercice sans diplôme".
Nous informons les personnes dans cette situation de l’illégalité de leur statut et leur demandons de cesser leur activité. Si malgré tout elles continuent, nous les signalons à la DGCCRF qui leur demande d’arrêter au premier contrôle, autrement elles encourent une amende ».

QUEL STATUT CHOISIR ?


L’auto entreprise

Il s’agit d’une entreprise individuelle (EI) avec option pour le régime micro-social simplifié qui permet d’exercer un complément d’activité professionnelle ou un démarrage en indépendant. Ce statut présente de réels avantages: régime fiscal et social simplifié, moins d’obligations et de formalités (gain de temps et permet ainsi de commencer à travailler plus vite). Mais il présente aussi des inconvénients comme les limites au développement de votre activité puisque le CA est plafonné à 32900€ HT pour les soins et 82200€ HT pour les produits (non cumulables). Vous ne pourrez pas non plus déduire de charges alors que vous en aurez (achat de produits et déplacements). Au niveau financier, les risques sont aussi présents puisque le patrimoine personnel peut être saisi. Vous devez vous inscrire au registre des métiers et au registre du commerce si vous comptez également vendre des produits. C’est un statut judicieux pour débuter une activité.

L’EI et l’EIRL

L’entreprise individuelle est peu coûteuse et facile à gérer, il n’y a pas de statuts à rédiger, ni de capital minimum requis. Mais vous êtes responsables des dettes de votre exploitation, le patrimoine de votre entreprise et votre patrimoine personnel sont confondus juridiquement. Pour vous protéger de l’action de vos créanciers, vous devrez effectuer une déclaration d’insaisissabilité de vos biens fonciers devant notaire. Ou vous pouvez opter pour l’EIRL (Entrepreneur individuel à responsabilité limitée) qui permet de se constituer un patrimoine professionnel, appelé « patrimoine d'affectation », qui seul peut être saisi en cas de difficultés de l'entreprise. L’EIRL,
comme l’EI, n’est pas une société, elle n’a pas de besoin de capital mais elle exige plus de formalités que l’EI et elle est plus coûteuse. Avec l’EI vous payez l’impôt sur le revenu ; avec l’EIRL vous pouvez opter pour l’impôt sur les sociétés. Dans les deux cas, vous être un travailleur non salarié et dépendant donc du RSI (Régime social des indépendants).

Esthéticienne à domicile

L’EURL et La SASU

Il s’agit de sociétés donc il y a plus de formalités à remplir et vous devrez recourir à un comptable pour les bilans. Les sociétés permettent de se verser le revenu sous forme de dividendes. Ce choix de statut permet d’envisager un développement plus
important de votre affaire en accueillant des associés. La responsabilité est limitée contrairement à l’entreprise individuelle. Le fait de constituer une société peut également faciliter la transmission de votre affaire, le moment venu.
L’EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) est tout de même plus simple à gérer qu’une SARL (société à responsabilité limitée pour laquelle il faudrait être au moins deux). Il est possible de bénéficier du régime de la micro-entreprise ou bien d’opter pour une imposition à l’impôt sur les sociétés.
La SASU (Société par actions simplifiée unipersonnelle) peut être choisie si vous souhaitez avoir le statut social d'assimilé salarié et si vous préférez déterminer librement les règles de fonctionnement de votre société. Le recours à un conseil spécialisé pour la rédaction des statuts est dans ce cas vivement conseillé. La SASU est imposée à l’IS (impôt sur la fortune) mais il est possible d’opter pour une imposition sur le revenu pendant 5 exercices maximum.

Et le portage salarial ?

Il est également possible de choisir le portage salarial lorsque vous souhaitez démarrer votre activité. Ce système permet de bénéficier de la protection sociale du régime général, d’avoir le statut de cadre et l’assurance responsabilité civile professionnelle. Le statut est celui d’un salarié en CDI, vous signez un contrat avec la société de portage salarial qui établira des fiches de paie à partir de votre chiffre d’affaires. Pas de gestion administrative à prévoir. Il n’y a pas de plafonnement du chiffre d’affaires contrairement à l’auto-entreprise. Vous bénéficiez de la même retraite qu’un salarié. Selon la société de portage, vous cotiserez également pour le chômage. Un statut qui peut donc être intéressant mais qui nécessite de réaliser un chiffre d’affaires suffisamment important et régulier et dont le coût (frais de gestion) varie de 3 % à10% du CA.

Esthéticienne domicile

Se faire accompagner

Avant de vous lancer, il est donc nécessaire de vous poser les bonnes questions et de prendre le plus d’informations. Vous pouvez également vous faire accompagner par la Chambre des métiers et de l’artisanat dont vous dépendez et des syndicats de la profession.Comme l’indique Michèle Lamoureux, co-présidente de la CNAIB-Spa:« nous aidons les esthéticiennes indépendantes en leur rappelant la législation notamment à travers des brochures. On les conseille aussi pour la vente à domicile ». Des coaches se sont également spécialisés dans le conseil des esthéticiennes à domicile comme Isabelle Benmansour dont vous pouvez retrouver les conse
ils dans notre interview

Se faire connaître

Pour vous faire connaître ou vous assurer un flux de clientèle, de nombreux services de réservation et annuaires d’esthéticiennes se sont développés.Vincent Lefrançois au départ connu pour la coiffure s’est ouvert à l’esthétique à domicile en proposant un annuaire des esthéticiennes dans toute la France. Pop My Day propose un système de réservation en ligne via une appli, un service pour l’instant uniquement disponible sur Paris qui fonctionne sous forme de commissions. Duo Beauty et Service Beauté proposent aux esthéticiennes indépendantes un accompagnement et un système de prise de rendez-vous. Be Cult est une appli qui propose également un système de réservation en Ile-de-France. L’application Urban Massage permet aussi d’élargir sa clientèle avec la réservation de massages à domicile sur la région parisienne. De nombreuses autres plateformes devraient se développer en même temps que l’offre croit.
Par Julie Palmero


Le 15/05/2017


Se connecter



login :
password :
 
   Se souvenir de moi
 
Mot de passe oublié